Conclusions
Boucles à l'envers
Progression
Conditions favorable
Conclusions
Site principal
Les unités minimales
Boucles à l'envers
En conclusion, « Les conditions favorables à l’apprentissage » énoncées ne concernent donc pas l’écriture, ce qui est confirmée par la conclusion elle-même :
......« Les confrontations entre diverses productions permettent de prendre la mesure des inventions et des effets ou du sens produits. » l’écriture ne se prêtant pas à invention.


En guise de conclusion à ces quelques observations je voudrais attirer l’attention sur l’état alarmant des compétences des enfants en écriture, de plus en plus d’enfants ont des difficultés d’écriture : écritures trop lentes, informes, inexistantes par refus d’écrire, abandon avec, de plus en plus fréquemment, écriture exclusivement au clavier dans des cas qui ne relèvent pas de la pathologie.
L’analyse que me permettent d’en faire des années de rééducation graphique laisse à penser que les méthodes d’enseignement n’y sont pas étrangères, ce qui avait déjà été pointé du doigt par le ministère il y a quelques années. La confusion qui perdure entre dessin et écriture, entre verbalisation et usage du métalangage, entre geste et forme - sur laquelle j’ai travaillé pour une recherche universitaire - y prend vraisemblablement une part.

J’adhère parfaitement à la proposition qui est faite :
......« A mon humble avis on devrait être plus clair sur la différence entre apprentissage visant le geste d'écriture et apprentissage visant le répertoire graphique à caractère décoratif. Ce nouveau document laisse, comme les précédents, planer le doute. »
Le problème va au-delà des divergences de vues didactiques.

Mes recherches universitaires auxquelles je fais référence:
« La relation entre discours et pratiques de classe dans l’enseignement de l’écriture en maternelle »
« La place de l’enseignement du geste d’écriture dans l’apprentissage de l’écriture - Relation avec les travaux d’Emilia Ferreiro »

graphisme-ecriture
06/03/10